Machine à café

Le marché belge de la machine à café

machine à café

Le café est une institution dans de nombreux pays. Quand on pense à la Belgique, on pense à ses multiples brasseries et ses bières si réputées. Et pourtant, si l’eau reste la boisson la plus consommée, c’est bien le café qui la suit avec 86% des ménages qui en consomment, selon une étude datant de 2011. Chaque Belge consomme, en effet, 5 tasses de café de façon hebdomadaire, en moyenne. C’est aussi deux fois plus que ce que consomme la moyenne européenne. Des chiffres qui en disent long sur le marché disponible de la machine à café.

Les machines à café disponibles selon le type de public

Avec de telles consommations, le marché belge de la machine à café est donc un marché très prisé des constructeurs. Que l’on pense machines à café pour les particuliers, machines à café pour les bars ou machines à café pour les entreprises, il est en continuelle évolution.
Du suisse Nescafé au français Selecta, en passant par le voisin néerlandais Douwe Egberts, ces marques sont très implantées en Belgique et bénéficient d’une belle renommée.

Parmi le marché de la machine à café Senseo, introduit en 2002, avait vendu, en 3 ans, plus d’un million de machines, vers une clientèle plutôt considérée comme privée. DeLonghi, comme partout en Europe, reste une marque de forte réputation avec des machines Espresso PrimaDonna ou Magnifica, par exemple. La Nespresso Aguila s’adresse plutôt aux bars-cafés, tandis que les machines à café type distributeurs restent la cible préférée des entreprises, telle la Nespresso Tower ou encore la Cafinette LF proposée par Miko.

Jura, autre marque affirmée en Belgique, a récemment présenté une première mondiale avec la plus petite machine automatique One-Touch cappuccino : son modèle Ena Micro 9 One Touch.

Les événements liés au café

Si, de par le monde, le café tient lieu de salon à part entière, tel le Séoul international café show qui se tiendra en novembre, en 2013, la Belgique propose de découvrir les fabricants et leurs nouveautés à travers divers salons spécialisés. On peut citer le salon de l’alimentation de Bruxelles, en octobre, le salon international des Arts Ménagers, en novembre, à Charleroi, les différents salons de la gastronomie auxquels viennent se mêler les constructeurs (Malmedy, Mons, etc.), le salon Aroma de Bruxelles au cours du 1er trimestre, ou Horeca Expo, à Gand, foire de l’hôtel, restaurant et café, en novembre.

Catégories:


Tags: